La couleur…

Que vous entriez dans l’univers de Meziani par la rencontre avec
l’artiste lui-même ou avec ses oeuvres, vous serez subjugué. Vous
essaierez de comprendre ce qui vous attire tant dans ce monde
qui exprime la couleur comme vous ne l’aviez encore jamais vue.
Vous allez peut–être chercher du sens, interroger l’artiste sur les
symboles qu’il utilise : le 1, les chiffres, le marabout à bout rond,
ou pointu, son bleu, son rouge et son orange. Vous insisterez
pour comprendre ce bleu étonnant, que votre oeil n’avait jamais
repéré et il vous répondra que c’est un bleu unique que l’on discerne
à l’horizon à la jonction entre le ciel et la mer. La texture
velouté de sa peinture lui donne une puissance et une vibration
sans commune mesure avec les bleus connus : c’est le bleu «Meziani
». Vous réaliserez alors qu’il va vous faire découvrir une réalité
que vous croyiez si bien connaître. Vous voudrez comprendre
quelles sont ses influences, sur quelle nature ses yeux se sont
ouverts, dans la région des Aurès, dans laquelle il a évolué, du
Chaouis au Niçois, les peintres qui l’ont guidé, Chagall, Rothko,
Matisse… Et vous saurez, au fur et à mesure de vos découvertes,
qu’au delà du sens, c’est bien de sensations qu’il s’agit. Cette
émotion pure que l’on ressent à la vue du Beau. Ce bien-être à
côtoyer un artiste possédant à la fois une énergie hors du commun
et une élégance de l’âme rare. Cette combinaison s’exprime
dans son oeuvre. La force de la couleur, l’élégance de la feuille
d’or, associée à la simplicité et l’humilité presque mystique de
ce créateur qui signe ses toiles toujours au dos. Ses toiles vivent,
leur matière les relie aux lumières du jour et de la nuit, qui en
modifient la perception. Ces oeuvres animées par le rythme de
la vie, entrainent leur spectateur dans une méditation, élevant
ainsi leur spiritualité. Meziani parle à tous, transcende les artificielles
barrières socio-culturelles, parce que l’Harmonie issue de
la Beauté est universelle et intemporelle.
Pour la philosophe Simone Weil, « L’art est une tentative pour
transporter dans une quantité finie de matière modelée par
l’homme une image de la beauté infinie de l’univers entier. Si la
tentative est réussie, cette portion de matière ne doit pas cacher
l’univers, mais au contraire en révéler la réalité tout autour ».
Karim Meziani maîtrise parfaitement ce transfert de l’impalpable
couleur en matière, pour notre bonheur.
L.ALBANO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :