Il voit grand . bleu

Pigment
2017

Il voit grand… bleu
Le beau livre, Le Nomade du pigment, est d’abord un travail d’orfèvre, de dextérité et de créativité. Conçu à quatre mains.

L’artiste peintre, Karim Meziani, le maître du pigment qu’on ne présente plus, et Samir Djama, photographe d’art et éditeur (Colorset). Une rencontre qui ne pouvait être que prometteuse. L’œil design de Samir Djama et le doigté de Karim Meziani. Un rendez-vous artistique et créatif qui a été enfin calé.

Car, avant, chacun vaquait à ses occupations. Karim Meziani avait en tête, depuis un bon moment, un projet de livre qui regrouperait des photos de ses œuvres phares soutenues par des fragments de textes issus de critiques picturales, des entretiens, témoignages «oculaires», impressions…

Une sorte de trace d’amabilité et marque de reconnaissance à l’endroit de ceux qui ont cru en lui, en son art, son rêve, sa «folie» créatrice… Karim Meziani avait croisé Samir Djama lors du Salon international du livre d’Alger de l’année dernière. Le projet avait séduit Samir Djama. «Je voulais rendre hommage aux critiques d’art et aux journalistes (français) d’avoir écrit sur moi durant 30 ans. Ils croyaient en moi. D’une manière esthétique et objective.

Avec un œil extérieur. L’écriture est importante dans l’œuvre d’un artiste. Vous savez, des critiques d’art m’ont acheté des tableaux. C’est de la poésie. Ils transcrivaient ce que je ressentais. Ce sont des clients émotionnels. L’œuvre leur parle. Pour moi, un critique d’art est un artiste qui a raté sa vocation… J’ai réuni leurs propos… j’ai choisi les critiques d’art de l’époque. Leurs critiques sont un travail informel et universel. La sélection a été effectuée avec l’éditeur de Colorset, Samir Djama… Je lui ai fait confiance. Il a ressorti mon rendu d’après une conception artistique…»

Un humaniste

En compulsant le beau livre Le Nomade du pigment, on est invité à un périple, tantôt pastoral, agreste et altier des cimes d’Arris, sa terre natale, tantôt insulaire, son havre niçois, tantôt outre-Atlantique, la Floride, transalpine, dans un petit coin de Florence ou encore à Alger, au pied marin. Des escales océane, méditerranéenne, bucolique, florentine, maghrébine, urbaine, algérienne, française, universelle…Bien qu’il défende ses couleurs, il n’en aime qu’une. Sa préférée, le pigment. Et par-dessus tout, le bleu, le grand bleu, le large, le vaste, la quiétude… Celui de l’évasion, du vague à l’âme, du songe mystique…

Depuis, il annonce mais ne renonce jamais à sa couleur. «Un art qui se cherche autant qu’il s’impose, brut, beau, toujours un plus proche de l’idéal qu’il s’est forgé», dit de lui L. Albano. Michel Gaudet légende : «Il sait aussi détenir de sa culture maghrébine l’image des créneaux de protection, visibles dans toute cité arabe et surtout celle des marabouts, symboles de sagesse, constructions fondatrices de cette philosophie…» «Karim Meziani est un éternel nomade, on voyage avec lui au travers de sa peinture et c’est un cheminement vers la beauté du pigment, intense et absolu», consigne B. Bondoux-Verhille. Quant à l’éditeur de Colorset, Samir Djama, il confirme: «C’est avant tout une rencontre humaine. Karim Meziani, c’est quelqu’un de spontané. Il m’a laissé toute la liberté dans la conception. Cela est très important.

Conférer à quelqu’un toute la latitude de s’exprimer.» Karim Meziani est un tantinet «philosophe, voire philanthrope, de la palette». Pour lui, l’argent n’est pas important mais éphémère. Mais l’œuvre est éternelle. Il offre ses œuvres à des associations caritatives. Et justement, il cède les droits d’auteur de cet ouvrage à une association. Karim Meziani ne se refait pas. Il est un homme bleu. Un nomade. Il ne possède rien mais a tout, l’essentiel.

Karim Meziani
Le Nomade du pigment
Beau livre
Colorset (2017)
El Watan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :